Mai 1968. Alors que les étudiants se révoltent à Paris, Citroën présente la Méhari à Deauville. La station balnéaire mondaine de la côte atlantique est le cadre rêvé pour la présentation de ce dérivé polyvalent de la 2CV. Ou, plus précisément, de la Dyane 6, de laquelle la Méhari a emprunté les composants mécaniques.

Comme le dromadaire qui lui a donné son nom, la Méhari a une vocation utilitaire. Elle transporte facilement 400 kilogrammes et grâce à sa carrosserie façon baignoire, les opérations de chargement et de déchargement sont un jeu d’enfant. Pourtant, c’est en tant que pure voiture plaisir que la Méhari se fait un nom. Aucune station balnéaire française n’était complète sans Méhari dans ses rues.

Ce ne serait donc pas une coïncidence si la légende de la Méhari se perpétue aujourd’hui précisément dans la station balnéaire de Cassis, dans le sud de la France ? Pas plus que le fait que CQS Classics travaille en étroite collaboration avec le Mehari Club Cassis. Avec, comme cerise sur le gâteau, l’importation par CQS Classics de l’Eden, une Méhari à moteur électrique construite à Cassis. Ou comment le passé et le présent se trouvent réunis dans une seule voiture.

CQS Classics est également votre partenaire tout indiqué pour maintenir la Citroën Méhari en parfait état. De l’entretien à la restauration totale, nous prenons notre tâche à cœur. Parce qu’aussi simple que puisse paraître la Méhari, sa construction est plus compliquée qu’on pourrait le croire.

Aussi, CQS Classics ne fait pas les choses à moitié et applique parfois le proverbe ‘Aux grands mots les grands remèdes’. Ceci après une inspection approfondie de la voiture et un devis détaillé établi en concertation avec le propriétaire, bien entendu. C’est notre garantie d’un plaisir de conduite sans souci.

 

X